Les douleurs de l'accouchement expérimentées par : 2 hommes !

by

Les douleurs de l’accouchement, je n’y suis pas encore, mais j’anticipe déjà la douleur ! J’ai encore les mots de ma mère quand elle me voit me tortiller par terre pour mes règles : « les contractions sont 3000 fois la douleur des règles ma puce ». J’ai moi même déjà menacé mon copain avec cette histoire d’accouchement : « comme c’est moi qui accouche, tu n,’as aucun mot à dire sur le nom des enfants, et tu ne les tapes pas ! Je ne souffre pas pour qu’on vienne taper mes enfants ».. ahaha Enfin, vous l’avez compris, les douleurs de grosses sont réservées aux femmes MAIS : Deux hommes ont récemment testé la chose pour une émission néerlandaise !

Ce  janvier 2013 deux hommes ont eu la belle (ou mauvaise idée) d’expérimenter les douleurs de l’accouchement sur leur propre corps.

Dennis Storm et Valerio Zena, ont joué les cobayes pour une émission Proefkonijnen. Afin de simuler les contractions, des électrodes ont été placées sur leur ventre plat, et on peut dire qu’ils ont senti  la douleur des contractions passer. Les fous rires de douleurs se sont enchainés comme vous pouvez le voir sur la vidéo, et même si les dents étaient dehors, la douleur pouvait se ressentir.

Ils peuvent s’estimer heureux de ne pas avoir simulé l’accouchement qui ne me semble pas être non plus une partie de plaisir !

PS :la vidéo a été sous-titrée intégralement en anglais, j’espère que cela pourra vous aider.

PS2:  Almadmoizelle a donné une traduction approximative des paroles en néerlandais dans les commentaires, merci à elle ! Voici ce qu’elle a pu comprendre :

On leurs met les petits électrodes sur le bidon. Après le premier stimuli, les garçons demandent ce que ça représente par rapport au maximum de douleur (réponse : 2 à 3% seulement). Ils ont l’impression d’avoir des fils barbelés autour du bide. La brune explique qu’il ne faut pas essayer de combattre la douleur mais de l’accepter. Vers 4:40, le bonnet s’apprête à subir une grosse contraction. La femme lui dit qu’il peut le faire, qu’il faut qu’il fixe un point (alors que le plafond est blanc). Il explique à son pote qu’il va devenir fou si ça dure deux heures.

À la fin le brun apporte des biscottes avec des « muisjes » roses (espèces de granulés à l’anis) qu’on mange traditionnellement pour célébrer une naissance.

À partir de 9 minutes, voici les phrases échangées :

(La femme) – Davis, je te présente ta fille
(Le blond) – Ma fille ! Coucou !
– Les deux mains, mon chou, sinon elle tombe…
– Ah oui évidemment, je le savais.
– Félicitations, t’as été super !
(Le bonnet) – Donne-lui un bisou…
(Le blond) – Les cheveux de papa… J’ai trouvé que c’était une expérience fantastique, sérieusement, j’ai trouvé ça vraiment cool.
–  Je suis content qu’on ait quand même quelque chose à fêter. J’ai vraiment trouvé que c’était une torture. Je sais pas si j’oserai mettre ma femme enceinte maintenant !

0

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *