GTBank Fashion Weekend, ce qu’il faut retenir !

Featured

AAAAAaaaaahhhh j’ai enfin fait ma toute première GTBank Fashion Weekend !!!!

Les samedi 10 et dimanche 11 novembre 2018, des milliers d’invités ont été divertis par ce moment unique où des designers autochtones et de renommée internationale présentent leurs marques sur les podiums.

Vous êtes nombreuses à m’avoir demandé quelle était la différence entre la GTBank Fashion Weekend et la Lagos Fashion Week.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, laissez-moi remercier Femi Alabede www.thealfe.comd’avoir gracieusement partagé ses photos avec moi simplement sur demande, afin que je puisse illustrer mes articles (alors que normalement elles sont payantes).

Tout d’abord, comme son nom l’indique, la GTBank Fashion Weeken est faite sur deux jours c’est-à-dire : un weekend (Samedi & Dimanche). La Lagos Fashion Week en revanche est faite sur la semaine. Ce que j’ai pu trouver de différent (parce que il est certain que ce ne sont pas deux événements similaires), c’est ceci :

La Lagos Fashion Week est nettement plus élitiste, bien plus penché mode à proprement parler, dirigé vers l’international et orienté vers le future. Sa prise de position est purement mode construite pour donner le ton sur l’image de la mode Africain à travers le monde. C’est THE PLACE TO BE lorsqu’on veut être à la pointe de ce qui se passe dans l’industrie. Les plus gros médias internationaux ont les yeux rivés sur l’île durant la semaine et, les convives sont stylés à un autre niveau. On y va vraiment pour suivre les tendances, les faire, ainsi que cimenter son image (en tant que marques, influencers, blogueurs, photgraphes, journalists etc… On sent qu’il y a de vrais passionnés derrière, un investissement aussi bien personnel que émotionnel.

Photo Credit : Kelechi Amadi Obi

Pour vous partager ma parenthèse mode, je portais un vêtement pensé par moi, et confectionné par une couturière locale qui ne veut pas admettre qu’elle a raté le vêtement ! Au niveau de la taille c’est du vrai n’importe quoi (les attaches sont sensées être cachées derrière les boutons).
Mon bel accessoire de tête n’était autre que le carré de soie signé IVRE DE SOIE « L’ETHNIQUE » attaché en foulard. Compte Instagram : @ivredesoie
Mes boucles d’oreilles sont de chez Valéri Christina   Compte instagram : @valeri_christina

Photo Credit : Kelechi Amadi Obi

La GTBank Fashion Weekend s’agit davantage d’une manifestation de deux jours sur le thème «Promoting Enterprise», qui s’inscrit dans l’initiative de la Banque visant à renforcer les petites entreprises dans les secteurs économiques clés au moyen d’une foire. Sans but lucratif (de façon directe disent-ils ….mouais), axées sur les consommateurs disent-ils aussi (mouaiiis). Peu importe, cela reste une excellente initiative de renforcement des capacités des entreprises qui assoient leur expertise, leur visibilité et leur impacte sur les lieux.

LANRE DA SILVA | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

TAIBO BACAR | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Contrairement à la Lagos Fashion Week, la GTBank Fashion weekend permet aux convives de faire du shopping sur place. Clairement pas pour acheter les articles tout droit proposés lors du runway, ce que je trouve d’ailleurs un peu regrettable car il faudra uniquement attendre l’année prochaine avant de s’offrir les pièces des collections (à moins d’être des célébrités ou grosses personnalités etc)… Cependant, le reste de la population (les nous là), nous pouvons profiter des tarifs préférentiels durant ce weekend où, toutes nos marques favorites exposent leurs collections actuelles ou passées.

ADAMA PARIS | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Lors du week-end de la mode, une série de Master Classes est proposée. Les master classes de mode couvrent divers sujets qui sont animées par les plus grands experts du secteur de la mode, notamment Michael Costello, Fashion Designer; Nikki Ogunnake, Style Director de ELLE.com; Jay Manuel, Beauty Entrepreneur; Kahlana Barfield, Fashion & Beauty journalist; Dapper Dan, Fashion Designer; Naivasha Johnson, Hairstylist; Nicholas Kirkwood, Shoe Designer; Julia Sarr Jamois, Stylist & Editor at Large at British Vogue & I-D Magazine et tant d’autres.

IDMA NOF | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Vous l’aurez compris, la GTBank a nettement plus de moyens que la Lagos Fashion Week. Ils sont bien plus ponctuels aussi. L’un commence à l’heure et l’autre, avec 5 à 6 heures de retard…( ça joue énormément sur l’humeur, l’engouement et la prise au sérieux des choses).

Salle comble et ultra réceptive ! (Le soir de clôture)

DAVID TLALE | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

LAQUAN SMITH | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Oui, c’est ici même à Lagos, l’une des villes les plus grandes et les plus cosmopolites d’Afrique, que cet événement de deux jours réuni des personnalités de la mode renommées du monde entier et de petites entreprises en herbe dans le secteur de la mode local afin de créer la plus grande expérience de la mode en Afrique.

CLIVE RUNDLE | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Pour sa troisième année consécutive, le GTBank Fashion Weekend est devenu l’un des premiers événements axés sur le consommateur qui placent la mode africaine sur la scène mondiale et aident les petites entreprises du secteur de la mode local à prospérer.

Les première et deuxième éditions de l’événement, qui ont eu lieu respectivement en novembre 2016 et 2017, ont rassemblé plus de 250 000 personnes qui ont échangé avec les plus grands esprits du monde de la mode et ont directement parrainé plus de 200 petites entreprises autochtones du secteur de la mode locale. .

TAIBO BACAR | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

ROMEO HUNTE | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Ah oui, une chose de différente également, la Lagos Fashion Week est payante. Pour assister au show, il faut sortir 5000 naira (12€) du porte monnaie (ce qui reste fort raisonnable). Le week-end de la mode GTBank, auquel il est possible d’assister gratuitement. En renvanche, savoir comment s’inscrire est un vrai labyrinthe puis s’inscrire est un vrai combat ! Faites comme moi, ayez des amis plongés dans le star system (qui ont forcément toujours des entrées VIP qui trainent pas loin de leur fame).

GOZEL GREEN | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

14 défilés de mode qui présentent les dernières tendances en matière de styles de mode et de design y étaient attendues.

  • ADAMA PARIS
  • CLIVE RUNDLE
  • DAVID TLALE
  • GERT JOHAN COETZEE
  • GOZEL GREEN
  • IDMA NOF
  • ITUEN BASI
  • JI WON CHOI
  • LANRE DA SILVA AJAYI
  • LAQUAN SMITH
  • IDMA NOF
  • ROMEO HUNTE
  • SUKEINA
  • TAIBO BACAR

Avec une vision globale de la promotion de l’entreprise, le Week-end offre à plus de 130 petites entreprises des stands gratuits pour présenter et vendre le plus bel ensemble de vêtements, d’accessoires de mode, de la beauté, de luxe abordables et de luxe, et bien plus encore. Dans le cadre de l’expérience d’achat, il y a une section d’artisanat (montré sur mes instastories), comprenant des vêtements et des accessoires indigènes fabriqués à la main. Chaque jour se termine par une série de 7 défilés avec des collections de marques de mode renommées.

SUKEINA | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Segun Agbaje, président-directeur général et directeur général de Guaranty Trust Bank plc (GTBank), a déclaré à propos du week-end GTBank Fashion Week 18: «Nous sommes ravis de constituer la plus grande vitrine des talents, de l’innovation et des entreprises qui abondent dans le monde de la mode en Afrique. Cette année, nous allons plus loin que jamais pour transformer cet événement en un lieu de rencontre essentiel pour toutes les personnes impliquées et passionnées par la mode africaine, afin de créer de plus grandes opportunités de croissance pour les petites entreprises du secteur et de renforcer les capacités de toute la chaîne de valeur de la mode. ”

Petite anecdote assez comique ? GTBank était les premiers sponsors de la Lagos Fashion Week lors de leur toute première édition et puis tout d’un coup, ils y ont vite vu un intérêt plus grand et se sont détaché de l’organisation afin de crée leur propre événement.

ITUEN BASI | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Il est vrai que GTBank a toujours joué un rôle de premier plan dans le secteur bancaire en Afrique alors oui, je les comprends. La Banque est considérée par les observateurs du secteur comme l’une des institutions financières les mieux gérées dans ses pays filiales et sert de modèle au secteur des services financiers en raison de son attachement aux normes de gouvernance d’entreprise de classe mondiale, de l’excellente qualité de service et de l’innovation. La Banque va également au-delà de la conception traditionnelle de la responsabilité sociale des entreprises en tant que philanthropie des entreprises en intervenant dans des secteurs économiques clés au moyen de foires sans but lucratif axées sur les consommateurs et d’initiatives de renforcement des capacités pour les petites entreprises de ces secteurs. Alors vous voulez répondre quoi ça ?

JI WON CHOI | Crédit Photo Femi Alabede www.thealfe.com

Le respect est là. Pas de bavure, organisation remarquable, (vraiment rien à redire) tout était PARFAIT… Je constate une fois de plus que lorsque l’organisation est bonne (comme à Coachella), peu importe le nombre de convives, il n’y a aucune bavure… Tout le monde est content (bon, on m’a tout de même volé ma pochette Chanel) ahhaa mais à dire vrai, c’est moi qui ai été négligeante alors, BRAVO pour cette belle édition qui marque ma première découverte et j’espère, la série de bien d’autres….

Ah oouppss petite chose à redire, je trouve qu’ils auraient pu proposer sur leurs sites les photos officielles des collections des créateurs (qui pour le coup étaient incroyables) ! Parce que maintenant, illustrer l’article est plus compliqué que prévu (surtout que l’accès aux photographes leur est réservé donc on dépend indirectement d’eux). J’ai sympathisé avec un qui devrait pouvoir me les envoyer d’ici 5, 4 , 3, 2 ,1…. Si il est à l’heure je ne les aurai jamais…. Si il est de la diaspora Naija, je les aurai d’ici une semaine… attendons de voir.

(Texte complété) Bon… J’ai pris les devants, par expérience, attendre en Afrique c’est compter sur du vent ! J’ai contacté un autre photographe qui a bien voulu me les offrir (oui offrir, car les photos s’achètent). Alors, merci infiniment à Femi Alabede www.thealfe.com pour cette envie de partager avec mon lectorat francophone.

Femi Alabede site : http://www.thealfe.com/

Femi Alabede Instagram : @the.alfe

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.