Coachella ella ella ella (ce que j’en pense vraiment)…

Featured

Oh la la, tant de retard dans mes programmations d’articles. En effet, j’ai pas mal bougé ces derniers temps et, mes valises sont à peine posées que me voilà repartie. Bref, vous avez pu le remarquer, c’était un peu du trop plein de tout ces derniers mois.

Anyway… Je vous avais promis un article sur Coachella & sur Beyoncé (du moins ce que j’en pense) alors, voici d’une pierre deux coups. Je vous explique en quelques lignes (j’espère pas trop), pourquoi je n’ai pas réellement aimé le festival… Enfin, disons-le autrement… Cela aurait certainement pu être mieux, voir différent, mais, je vous partage, comme à mes habitudes, un avis juste.

Coachella 2018 habillée de la marque sénégalaise TONGORO portant des lunettes GOLD & WOOD

ORGANISATION :

C’est simple, jamais je n’ai vu un festival si bien organisé. Un oasis de musique au milieu du désert californien.

Je ne vais pas vous mentir, avant d’y aller, j’étais persuadée que Coachella était uniquement un festival qui avait lieu chaque année à Palm Spring. En fait, la Vallée de Coachella est une vallée située dans le sud de la Californie. Le nom du festival vient de la vallée en fait (sorte de ville quasi inhabitée). Ce n’est pas un simple nom inventé pour le « hype ».

Ma sœur Lilly Darling me disait qu’à l’époque, Coachella ce n’était pas du tout cher et, après avoir déboursé 480 pour 3 jours, disons que j’avais beaucoup de mal à la croire. Elle avait pourtant raison Lilly Darling. En faisant quelques recherches j’ai trouvé ceci sur French Districs :

« En 1999, Coachella, c’était une grande réunion de quartier de 25,000 personnes et des tickets à 50$. A peine 10 ans plus tard, c’est un événement musical majeur avec 10 fois plus d’enthousiastes et des pass à 350$. Coachella est devenu un festival international annuel, qui attire et attise pendant 2 weekends des spectateurs du monde entier avec une programmation électrique. « 

 

Coachella 2018

Alors oui, un festival international de musique & de mode (je rajouterai) qui a lieu tous les ans dans le désert de Californie avec une programmation plutôt folle.

De Jamiroquai à Miguel (sexy à mort) en passant par Eminem (j’ai adoré) mais surtout Beyoncé (première artiste noire en tête d’affiche de Coachella), il y en avait pour tous les goûts. LE problème justement est qu’il y avait bien trop d’artistes, bien trop de choix, bien trop de mouvements pour réussir à focus. Résultat des courses, j’ai du voir 3 artistes et demi durant les 3 jours alors qu’il y en avait bien une centaine !

CE QUE J’AI MOINS AIMÉ ?

Vaut mieux commencer par cela non ?

  • LONG & CHER : Les journées sont hypers longues. Elles débutent aux alentours de 10h30 et s’arrêtent passé minuit. Alors je vous laisse imaginer le niveau de chaleur, poussière et souffle étouffant du vent du désert qui ternissent par moment le plaisir d’arriver tôt dans la journée. Nous arrivons donc sous les coups de 16h voir 17h (comme quasiment tout le monde) et, le rassemblement tourne rapidement à l’éparpillement. Il y a du monde parrrrrtouuuut, tout est 10 fois trop cher (une limonade à 14 dollars) des churros à 6 dollars LE churros (vous en prenez 2 le compte est bon) et puis, vous ne savez plus où donner de la tête.
  • COHÉSION : Il faut y aller avec des personnes qui ont à peu près les mêmes aspirations et énergie que vous. J’y suis allée ultra motivée mais quand vous êtes dans un groupe où il y a des agoraphobes (va savoir pourquoi avoir choisi Coachella alors), ou des gens qui ne sont pas fans de Beyoncé (alors que vous êtes littéralement venue pour ça), ou qui sont épuisées par les innombrables trajets (car seules à avoir le permis), disons que ça peut enrayer votre entrain. J’avoue que cela a réellement fait tâche lors du séjour. Il nous aurait fallu un chauffeur (oui rien que ça), et ZÉRO agoraphobe pour pouvoir ENJOY au max ! Parce que honnêtement, il y avait de quoi faire (ce qui me fait arriver à mon point numéro 2). Allez donc avec des gens aussi motivés qu vous et aux mêmes aspirations ou coups de cœur (et ayez votre permis de conduire, ne faites pas comme moi, c’est vraiment agaçant pour le conducteur de devoir se taper le trajet seul).

Coachella 2018

CE QUE J’AI ADORÉ ?

Le festival est un événement majeur de la scène musicale mondiale. Si Coachella affiche complet depuis 2004, et acquiert la réputation d’événement à ne pas manquer ce n’est pas pour rien.

Lunettes GOLD & WOOD

  • LA MODE ! Gosh, il n’y a pas que la musique qui plaît à Coachella. La mode a une très grande place durant le festival et, aussi bien les femmes que les hommes, on ne peut ignorer l’effort esthétique qu’il y est installé. Cheveux unicorne, tenues originales, excentriques, dénudées, créatives, bizarres, différentes… La mode bohème et féérique est à l’honneur. Toutes les plus grandes influenceuses, blogueuses et célébrités y font bonne figure. Vous pouvez les croisez hors du carré V.I.P (parce que mine de rien, elles aiment se faire voir) donc, de temps en temps, vous pouvez les voir passer se faire prendre en photo devant l’emblématique roue de Coachella.
Body by Karamelle

Body by Karamelle

Robe by Karamelle

  • LE LIEU : OMG ! Palm Springs est indéniablement la ville la plus charmante qu’il m’ait été de visiter…. Au cœur du désert, on retrouve des maisons arrêtées dans le temps, comme si les années 50 (mon épouse préférée), était la porte d’à côté et que le voisin était Franck Sinatra… Ravie d’avoir vu mes deux arbres préférés réunis au nom de la nature : les palmiers 🌴 et les cactus 🌵 … Et puis le ciel… Les couchers de soleil, je n’en reviens toujours pas… Vous avez déjà vu un ciel rose n’est-ce pas ? Alors imaginez un ciel rose, bleu turquoise et orange…. voilà à quoi j’ai assisté le long de mon séjour… et je me suis réveillée sous un des plus beaux ciel au monde chaque matin…

Voici à quoi nous avions droit (sans filtre)

  • MON INVITATION & NOTRE VILLA : C’est la marque de lunetterie de luxe Gold & Wood qui m’a invitée à Coachella. Depuis Paris, elle s’est chargée de prendre mon billet d’avion puis, mon ticket, afin de vivre l’une des plus grandes expériences en terme de festival au monde. Ça, ça ne s’oublie pas.  Quelle belle occasion s’est présentée devant moi. A cela, j’ai été contactée par Shop Karamelle, une marque de vêtement (Camerounaise) qui m’invitait à me joindre aux autres blogueuses qu’elle faisait venir à Palm Springs pour l’occasion. Nous étions dans des conditions divines. Voiture confortable, villa incroyable et un per diem histoire de profiter à fond de l’expérience. Les conditions étaient idylliques !

 

VILLA KARAMELLE

VILLA KARAMELLE

  • L’AMBIANCE. Il n’y a rien de mieux que d’arriver à un événement ou, tout ce que vous aimez le plus en terme de musique est réunit en 1. Les gens sont venus enjoy, s’arracher la g*****, danser, écouter du bon son et, dans un sens plus large : HAVE FUN ! TOUT tout tout, absolument tout est fait pour s’éclater alors, même si vous êtes un peu down, l’ambiance générale est tellement positive et contagieuse que vous êtes quasi forcé d’y prendre part. Certaines diront que c’est « too much » et quelque part c’est vrai mais, une fois dans une vie, je dis oui !

Les coïncidences étant bien faites, @sophyaiida et moi avons rencontré @theglamstel sur Coachella.

  • L’ORGANISATION ! Je garde le meilleur pour la fin… C’est simple, en terme d’organisation, je n’ai jamais connu mieux. Les ingénieurs du son, de la lumière, et tout simplement les organisateurs, programmateur d’applications ont fait un travail remarquable. Aucune bagarre, aucun énervement sur le place …plus de 200 000 personnes et pas un problème. Cudos aux programmateurs digitaux qui ont créé une application Coachella incroyable. Elle nous rappelait nos places de parking, les spots de breuvages, les artistes qui allaient sur scène, diverses programmations et activités, objets trouvés… Les filtres Coachella et de façon générale le staff, a entièrement contribué à l’enthousiasme et euphorisme sur place.
  • BEYONCE ! En fait, voici le meilleur en ex æquo. Beyoncé, qu’on l’aime ou pas est l’une des plus grandes entertainer de tous les temps ! De voir une femme si talentueuse trôner si haut en terme de carrière, messages, et talent est tout simplement inspirant. Je vais le dire de manière brute et unapologetically : de voir une armée d’artistes NOIRE, les yeux du monde rivés sur la scène est empowering ! Danseurs, musiciens, choristes, ingénieurs etc… Beyoncé était la plus grande des amazones avec une équipe remarquable (voir plus talentueuse qu’elle). Voici ou se repose tout le professionnalisme de King Bee. Elle n’a pas peur de travailler avec plus talentueux afin d’offrir un show digne du nom à son public. Je me permets donc de faire un parallèle avec l’univers Camerounias (voir même africain à plus large échelle). Nous avons un manque de confiance absolu les uns envers les autres qui nous amoindris TOUS. Cette incapacité d’engager quelqu’un de plus talentueux sous prétexte qu’il va nous voler la vedette, faire foirer le show, jalouser sa propre place etc.., limite considérablement le potentiel de l’artiste/la personne… Les meilleurs devraient aller loin ensemble et non essayer de se descendre avant même d’être arrivés. J’étais éblouie par le show mais si fière de voir tant de noirs briller de milles feux. Representation is such an important thing.

KING BEYONCE

CONCLUSION ?

Il faut être un peu plus déluré, voir plus jeune ou dans un groupe plus en phase afin de réellement apprécier Coachella dans son ensemble. Sinon, tout le long vous avez l’impression d’être un outsider et d’avoir vécu un bel événement sans pour autant l’avoir ressenti… Il n’y a rien de plus frustrant. Je pense cependant que les garçons s’y amusent davantage (c’est un apriori infondé) mais, en regardant l’ensemble des comportements, les hommes étaient dans un autre délire tandis que les femmes étaient davantage sur un créneau mode, photo etc… Après je peux me tromper….

Si je partage mon expérience c’est pour faire tomber le mythe parce que clairement c’est overratted mais surtout, je pense qu’en terme de fun, j’aurais pu avoir tellement mieux comme expérience… Un peu dommage mais franchement ravie d’avoir pu vivre une si belle aventure et surtout, hâte de retourner à Palm Springs afin de découvrir cette petite ville au cœur du désert en Californie.

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *