Je déteste voyager !

by
Featured

Contrairement à ce qui peut transparaître, voyager est réellement une horreur pour moi. Si certain.e.s se plaisent encore à contempler le ciel, apprécier les films et se régaler (ou pas) le temps du trajet, moi c’est uniquement la destination qui me plaît ! Le vol en lui même m’agace au plus haut point.

Je me rends très vite compte (au triste regret de ce que je pense être VS la réalité), que je suis foncièrement antipathique, impatiente, associable et peu serviable durant les vols.

C’est simple, je ne supporte rien ni personne (sauf ceux que je connais bien entendu) ! J’arrive sur mon siège, je n’emmerde pas les gens, je pose mon coussin à mémoire de forme et je dors, dors, dors, et mange (si je me réveille durant le trajet). De temps à autre je regarde le ciel si je suis côté hublot, voir même un film si je ne m’endors pas et, mon aventure s’arrête ici. Si je ne suis pas chez Emirates, tout le reste m’est égal (bah oui, il y a les autres, et il y a Emirates).

Quand j’entends les gens dire qu’ils aiment voyager je ne comprends pas. (J’essaye pourtant)… Mais partant du fait que je déteste les voyages… je n’y arrive simplement pas. Je veux bien vous faire un classement des choses qui me déplaisent mais, comme je les déteste toutes au même degré, laissez-moi simplement les énumérer.

Les ODEURS ! (Non finalement je vais faire un classement).

Les ODEURS SONT DÉTESTABLES ! En tant qu’anciennes collégiennes et lycéennes, nous avions toutes une ou deux personnes dans la classe dont l’hygiène était discutable. Je pensais que cette étape de ma vie passerait très vite et en fait, au quotidien, je remarque tout simplement que certains préfèrent se parfumer que de se laver, tandis que d’autres ne font ni l’un ni l’autre. Comme m’est passée l’envie (ou l’immaturité) de glisser des déodorants dans les cartables (ou sur les sièges des gens), je demande systématiquement de changer de place dans l’avion histoire de respirer sans y penser. MAIS QUELLES SONT DONC CES PERSONNES QUI NE SE SOUCIENT PAS DU BIEN ÊTRE DES AUTRES DANS LES TRANSPORTS EN COMMUNS ??? Si vous avez pour habitude de vous laver une fois dans la semaine, le jour de votre voyage est le moment opportun !
Dois-je ouvrir le chapitre de ceux qui puent des pieds et qui retirent aisément leurs souliers ? M’enfin… vous sentez bien vos pieds comme nous on sent VOS pieds non ?

 

LES GENS !

Le mythe a fini par s’écrouler. Entretenu par les histoires dignes de films hollywoodiens, on nous a fait croire à beaucoup de choses dans l’avion. Je suis certaine de ne pas avoir été la seule à penser que j’allais faire de belles rencontres sur le siège voisin et que j’allais tomber sur la perle rare ou le contact parfait etc… pffff tu parles ! Le temps m’a sérieusement assommée de vérité. Non seulement je me retrouve à être la perle rare de quelqu’un (sans prétentions aucunes, mais je ne vais pas me rabaisser pour plaire à un lectorat particulier), mais en plus de ça, je suis toujours assise à côté de gros boulets (féminins comme masculins) qui veulent faire causette, sont bien trop curieux, n’ont pas forcément l’odeur discrète et, pour couronner le tout, demandent des services toutes les heures et demi (sur un vol long courrier).
Que peux-tu bien avoir à demander à un inconnu dans un avion que tu ne pourrais demander à une hôtesse ?!!!!!!! Lâchez-moi la grappe, je dors !

 

DANS LA RUBRIQUE « LES GENS » je rajouterais 3 autres types : LES GOSSES, LES GROS & LES EMBROUILLÉS !

Vos enfants sont mignons (c’est réel) mais, tenir leurs biberons, porter le plat repas et jouer avec eux pour qu’ils arrêtent de hurler est sincèrement pénible ! Quand j’entends systématiquement des enfants jouer à la flûte dans l’avion (même pas dans les aéroports mais dans l’avion), j’ai envie de rentrer (violemment) dans le lard de leurs parents ! Je suis désolée d’être égoïste (en vérité je ne le suis pas), mais, vous ne pouvez pas partir en vacances (au delà de certaines heures de trajet) avec vos enfants. C’est pénible pour eux, pour vous, pour nous (en réalité moi). Quand je fais du 28h de trajet et que j’ai envie de pleurer d’exténuation (tellement les nerfs lâchent), je n’imagine même pas le gamin qui hurle en face … J’ai mal au cœur pour lui (seul moyen d’expression) et d’accord je relativise mais la finalité reste inchangée : ça saoul.

En fait quand j’ai dit « gros » je voulais dire Obèses ! Je vais encore faire jaser mais pour moi ce n’est pas normal de mettre les obèses en eco. Vaut mieux les surclasser où se débrouiller à les mettre sur des places ou il n’y a personne devant eux ni à côté ! Déjà, tu payes ton billet pas mal cher pour te retrouver à moitié écrasée (sur ton siège) par l’autre morceau de chair de ton voisin. Non non et non ! Tu es devant eux et veut baisser ton siège pour t’assoupir et même ça pas moyen sinon tu les écrases à ton tour (et ils ne se privent pas de donner des coups à l’arrière de ton fauteuil pour te demander de le relever). Les compagnies devraient donc réduire les tarifs des gens qui sont assis à côté des obèses plus simplement. En aucun cas ils ne devraient payer 2 places (bien que je le pensais à l’époque) mais, depuis que je sais que l’obésité est une maladie, on devrait plutôt les surclasser ou réduire les tarifs des gens aux alentours…

LES EMBROUILLÉS. Eux, ils me fascinent tout de même ! Vous savez, ces tocards qui viennent de s’asseoir et ont besoin de se relever pour prendre un truc dans leur sac, puis une fois assis à nouveaux ont besoin d’aller aux toilettes, puis une fois revenus se rendent compte qu’ils n’ont pas le bon siège, puis une fois le siège changé font une autre tâche encore plus c*nne que la précédente. Ce sont les mêmes qui, lorsque tout le monde embarque encore, remontent (dans le sens inverse) toute la file de l’avion (à se demander pourquoi). Toujours les mêmes qui sont les premiers à détacher leurs ceintures à l’atterrissage pour foncer devant tout le monde dans la queue (sachant que leur bagage sont bien loin derrière)…. POURQUOI ?????

Je vais laisser le cas des femmes qui se parfument dans l’avion, de ceux qui ne savent pas tirer la chasse, ceux qui hurlent d’un siège à l’autre pour parler à leurs proches, et toutes les nuisances évidentes auxquelles nous faisons tous et toutes face.

BREF, ce poste parce que je sors tout simplement de 28h de vol (trajet) et il fallait que je partage ma rage avec vous !

Comme l’a dit l’autre « En amour il faut supporter ». Vous venez de lire 5 minutes de nuisances 🙂

Je vous aime aussi,

V.

Je suis venue, j’ai vu, j’ai vaincu ! SAUVE QUI PEUT

0
1 Response
  • Pampam
    septembre 13, 2017

    Lol !
    Je vous souhaite d’avoir des enfants un jour ! En espérant que cela ne vous oblige pas à changer votre style de vie ( comme par exemple: arrêter de voyager et découvrir le monde) , par peur de gêner des personnes dans un vol qui ne supportent pas d’entendre des pleurs, cris d’enfants !
    Assiah !

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *