Question de la semaine: À quelles personnes les soins dépigmentants sont-ils adressés ?

by

Question de la semaine: À quelles personnes les soins dépigmentants sont-ils adressés ?

Fabrice Lefèvre, Global Scientific Marketing Manager Induchem
Les soins dépigmentants visent principalement le blocage de la synthèse de mélanine dans notre peau. Ils contiennent pour cela des actifs qui diminuent la production de mélanine (effet curatif), ou encore mieux, qui empêchent la mélanine déjà produite par la peau de colorer celle-ci (effet préventif). Ils combinent parfois des filtres UV pour éviter que la peau ne se repigmente naturellement lors de son exposition à la lumière du jour. En fonction des pays et des âges, ces soins cibles deux applications majeures: (1) l’éclaircissement de la peau (qui est couramment appelé « effet blanchissant » en Asie et en Amérique latine ou plus récemment « l’effet radiance » en Europe et en Amérique du Nord), et (2) de façon plus locale, la diminution des taches brunes qui s’accumulent au cours du temps ou lors d’expositions prolongées au soleil sur les mains, le visage et le décolleté. De nombreux soins dépigmentant existent sur le marché, mais les consommateurs doivent faire attention à leur innocuité: ainsi les soins à préférer seront ceux à base de vitamine C, d’acide kojique, de rhaponthine (molécule issue des racines de rhubarbe) et d’arbutine.
6-trio-v6-noreva-782[1]
Professeur Philippe Humbert, Chef du service Dermatologie au C.H.U. de Besançon et membre du COSIRE, Comité Scientifique Internatlonal de Recherche crée par LPG Systems (www.lpgsystems.fr/cosire)
Les soins dépigmentants ont plusieurs indications. Ils sont le plus souvent destinés au visage et aux mains, pour diminuer l’intensité de la pigmentation liée :

  • Soit à un melasma, encore appelé chloasma, qui est une pigmentation en plaques, le plus souvent homogène, localisée sur le front, les pommettes, la région péri-buccale, voire le menton, qui survient le plus souvent chez la femme et pour laquelle on retient comme mécanismes, la situation hormonale et éventuellement la prise de pilule, certains états carentiels, notamment certaines vitamines (B12, acide folique, …), l’utilisation de produits cosmétiques parfumés, mais également un contact prolongé ou la friction. Le melasma est une situation difficile à traiter, qui nécessite plusieurs mois de dépigmentants, et en parallèle, l’utilisation d’un écran solaire appliqué régulièrement.
  • Les lentigos : les lentigos sont des petites macules pigmentées, de petites tailles localisées sur le visage, sur le dos des mains, qui peuvent être traitées de façon radicale par le laser ou la cryothérapie. Dans certains cas, on peut utiliser des crèmes dépigmentantes pour en diminuer l’intensité.
Les soins dépigmentants sont aussi utilisés :
  • Dans le cadre de ce que l’on appelle le Whitening pour unifier la couleur de la peau, car en effet un des paramètres du vieillissement cutané est cette hétérogénéité de la couleur de la peau, qui comporte des plages pigmentées, des plages érythémateuses
  • Dans la préparation de la peau des patients ayant la phototype mate (III et IV) pour une intervention ablative de la peau comme laser ablatif pour rajeunissement, peeling profond, etc.
  • On profite également de l’effet des dépigmentants dans les cas d’hyperpigmentation post-inflammatoire qui arrive parfois après un acte ablatif.
0

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *